Les soirées œnologiques
Des expériences à vivre poignantes

Au fil des rencontres à travers le vignoble, l’envie a germé de créer des événements, qui soient des expériences incomparables. De véritables voyages culinaires et œnologiques. Depuis 2012, une fois par mois (5 soirées en hiver et 4 en été), La Bouitte donne carte blanche à un viticulteur d’exception, donnant de terroirs racés une interprétation magique.

Laboratoire à idées

Les Chefs créent des plats sur mesure, n’ayant souvent jamais été réalisés. En cela, ces soirées sont un véritable laboratoire à idées. On vit une expérimentation. Les équipes de cuisine et de salle sont comme des funambules : on est sur le fil, en quête de l’émotion ultime. Et certaines associations mets & vins sonnent comme des révélations, et deviendront de futurs « classiques » de La Bouitte.

Les hôtes mesurent qu’ils participent à un geste créateur. Ils ont l’occasion rare de dialoguer avec des viticulteurs majeurs, et de célèbres critiques vins (Michel Bettane), qui transmettent leur passion de table en table. 

Hors du monde, hors du temps, ces soirées comblent aussi bien les amateurs éclairés, rêvant de déguster des vins normalement inaccessibles, que des novices en quête d’une expérience riche en émotion. Il s’agit d’un moment suspendu, unique, qui potentiellement marque une vie.

Programme des soirées œnologiques en 2021

La Bouitte vous invite à découvrir en 2021 quelques-uns des plus grands vins de Bourgogne (Domaine Jean Grivot), du Bordelais (Châteaux Figeac, Palmer et Fargues), de la Champagne (Lanson), des Alpilles (Domaine de Trévallon) et du Roussillon (Domaine de la Rectorie).

Les soirées débutent à 19h30. Participation : 310 € par personne tout compris. Nous tenons à remercier sincèrement les Domaines d'offrir très exceptionnellement ces vins souvent mythiques pour tous les hôtes. La soirée comprend 2 services d’amuses bouche, une entrée, un poisson, une viande, fromage, pré-dessert, dessert et mignardises, l’ensemble des vins, eaux et café / thé.

+33 4 79 08 96 77
info@la-bouitte.com

Programme des soirées œnologiques

Le prix fixé pour les soirées de cet hiver est de 340€ tout compris. 

CHAMPAGNE LANSON LE 15/12/2021 
- Participation : 340€

Cette Maison fondée en 1760 - l’une des plus anciennes de la Champagne -  fut acquise en 1837 par Jean-Baptiste Lanson. Reprise en main en 2006, elle réactive son potentiel sous la houlette d’Hervé Dantan. Ce tournant s’accompagne de multiples investissements réalisés depuis 2013 : nouveau chai bois de 23 foudres, vinifications parcellaires...

Nous découvrirons d’abord la nouvelle cuvée Blanc de Blancs, tout en fraicheur aromatique, et le Green Label vineux et tonique, issu d’un vignoble maison mené en bio dans la vallée de la Marne. Suivra la dégustation du Clos Lanson Grand Cru 2007, une parcelle exclusive plantée en 1962 de Chardonnay (1ha). Un jardin en biodynamie en plein cœur de Reims. Générosité, richesse, velouté sont contrebalancés par une assise crayeuse, conférant fraicheur et  salinité.

Ayant connu des heures de gloire, Lanson va nous révéler des flacons exceptionnels, véritable témoignage historique. Elle est réputée pour la plénitude, la vinosité de ses Pinots Noirs (Verzenay, Ay, Bouzy, Verzy...) et de ses Chardonnays (Trépail, Villers Marmery) de la Montagne de Reims. Et par la fraicheur et la vitalité des Chardonnays de la Côte des Blancs (Mesnil sur Oger, Avize, Cramant, Oger...). Une tension renforcée par l’absence de fermentation malolactique, qui favorise la noblesse du vieillissement sur plus de 50 ans. 

Grâce à un remarquable patrimoine de vins de réserve, nous aurons la chance de parcourir le temps. La Lanson Vintage Collection nous convie à une éblouissante  dégustation verticale de magnums dégorgés pour l’occasion : 2009, 1996 (minéral, iodé, fumé, « tranchant comme un aigle »), 1990 (épanoui et mature, sur la coquille d’huîtres), 1981 (toasté, cendré, beaux amers, de la mâche), 1976 (grande année solaire, sous-bois, énergie, intensité très expressive) et 1964 (immense année concentrée, huile de bergamote, pain grillé, truffe, safran...) ! Pour les 40 heureux participants, ce sera la chance d’une vie de pouvoir accéder à ces trésors, qui bousculeront nos certitudes.

DOMAINES CÉCILE TREMBLAY ET PHILIPPE CHARLOPIN LE 12/01/2022
(BOURGOGNE)
- Participation : 340€

Quel bonheur et quel honneur d’accueillir ce couple, ami de la famille Meilleur. Cécile et Philippe sont à la tête de deux des Domaines Bourguignons les plus passionnants qui soient. Avec leurs caractères et personnalités affirmés si différents, la soirée s’annonce haute en couleurs.

Cécile Tremblay force l’admiration par ses vins aériens, d’une tension magnifique et d’une plénitude d’arômes unique. L’acidité devient dansante et l’énergie vitale ! Des notes crayeuses et salivantes du Morey-Saint-Denis 2017 à la pureté de texture du Chapelle Chambertin Grand Cru 2013, du subtil Chambolle-Musigny 1er Cru Feusselottes 2015 à la densité raffinée de L’Échezeaux Grand Cru 2016, ses vins sont une initiation à l’art de l’équilibre absolu, de tannins en dentelle, de jus partiellement éraflés à l’allonge remarquable. Intensité, fragilité et évanescence... 4 hectares seulement conduits en bio depuis les débuts en 2003 donnant naissance à des vins parmi les difficiles à se procurer, tant le Domaine est devenu en peu d’années iconique...

Philippe Charlopin, connu pour son humour et sa bonhomie, dirige depuis 1977 un autre fleuron de la Bourgogne. Aidé de son fils Yann, il a constitué un patrimoine remarquable de grands terroirs. Bonnes Mares Grand Cru 2017 impressionne par sa race insondable. Chambertin Grand Cru 2014 est l’archétype du vin complet, alliant amplitude et délicates notes d’orange sanguine. Sans oublier Le Clos Vougeot Grand Cru 2012, long, terrien et typé (fraises fumées). Philippe privilégie une grande maturité des raisins conduisant à une vraie plénitude, des textures sensuelles et veloutées, tout en respectant l’âme et la lisibilité de chaque lieu.  

DOMAINE TRÉVALLON LE 3/02/2022
(LES BAUX DE PROVENCE, ALPILLES)
- Participation : 340€

C’est dans les années 1950 que les artistes Jacqueline et René Dürrbach s’installent dans ce merveilleux paysage des Alpilles. Ils fréquentent régulièrement Paul Eluard, Albert Gleizes, Fernand Léger, et Pablo Picasso, pour lequel Jacqueline tisse 4 tapisseries reproduisant le chef d’œuvre Guernica. C’est leur fils Eloi et son épouse Floriane, qui vont hisser à partir des années 1970 le Domaine de Trévallon au plus haut niveau de la Provence. Leur intuition les a conduit à opter, sur ce sol à dominante calcaire, pour une culture biologique dès l’origine, à réintroduire le Cabernet Sauvignon (présent en Provence avant le phylloxera) et à l’associer à la Syrah. Comme à La Bouitte, la nature sauvage a une empreinte indélébile. Les 60 hectares représentent un véritable écosystème, où seuls 20 hectares sont dédiés à la vigne, complétés par la garigue et notamment 5 hectares d’oliviers.

Rejoints par leurs enfants Antoine et Ostiane, c’est cette dernière qui écrit désormais l’histoire de ce Domaine oh combien attachant, et nous la transmettra durant ce voyage culinaire et œnologique. Nous commencerons par Trévallon blanc 2019 (Roussanne et Marsanne). Sur la jeunesse, il est d’une belle densité combinée à la fraicheur, avec des accents floraux. Nous enchainerons avec un millésime à maturité (2012), à l’onctuosité miellée et épicée. La cuvée en rouge offre un grand potentiel de garde, et gagne en finesse d’expression au fil du temps. Après la dégustation du 2018, nous enchainerons avec 4 autres millésimes dont les grands 2007 (superbe matière, jolis tanins) et 2001 (incroyables charme et énergie combinés, jusqu’au nez tout simplement irrésistible). Le miel et l’huile d’olive du Domaine seront aussi à l’honneur dans les compositions culinaires de René et Maxime Meilleur, créées pour célébrer la saison d’hiver en attendant les saveurs du printemps.

 

CHÂTEAU ANGÉLUS LE 23/03/2022
(SAINT-ÉMILION, BORDEAUX)
- Participation : 340€

Sur 25 hectares d’un seul tenant, ce Domaine au terroir prestigieux est géré de main de maître par Hubert de Boüard, l’un des plus grands vinificateurs Bordelais, et désormais par sa fille Stéphanie et son neveu Thierry Grenié de Boüard. Il se singularise par ses superbes Cabernets Francs (40 à 50%), une conversion à l’agriculture biologique et un chai remarquable conçu en 2014, favorisant la création de vins d’une grande précision. Depuis 2012, il est Premier Cru Classé A, rang suprême de l’appellation. Ses vins, parmi les plus grands de la région, séduisent par leur qualité de tannins, une sensualité envoûtante et nuancée, des notes anisées et subtiles.

Hubert de Boüard nous initiera à l’âme de ses vins, dans une fabuleuse verticale de 6 millésimes. Le plus jeune - 2015 - dévoilera le potentiel actuel du Château, tiré de l’expérience et d’un soin de viticulture et de vinification aujourd’hui au sommet. Velouté complexe, fruit scintillant à parfaite maturité, densité et charme. 2012 évoque aussi la perfection d’une jeunesse éclatante, la sensualité et la fraicheur derrière la richesse. 2010, grand millésime de garde, mettra du temps à digérer et équilibrer son ambitieux élevage, sa matière ample, son fruit intense et précis. 2008 en magnum se singularise par son caractère crémeux et épicé, sa délicatesse et son allonge. On s’approchera enfin des arômes tertiaires avec 2006.     

 

DOMAINE DE LA RECTORIE LE 06/04/2022
(COLLIOURE ET BANYULS, ROUSSILLON)
- Participation : 340€

Dans des conditions extrêmes - un superbe paysage aride marqué par les entrées maritimes -, les frères Thierry et Marc Parcé ont créé à partir de 1984 des rouges mutés de Banyuls d’une intensité et d’une précision inconnues dans la région. Arrivé en 2010, Jean-Emmanuel a rejoint son père Thierry. Il réduit progressivement le vignoble (34 hectares sur une cinquantaine de parcelles) pour le convertir en agriculture biologique. Il crée désormais des vins de référence dans les 3 couleurs, sur des terroirs de schistes dotés souvent de très vieilles vignes (jusqu’à 140 ans d’âge) entre mer et montagne. Sa quête est la recherche de finesse, de droiture et d’équilibre. Loin du boisé et de l’extraction, il privilégie douceur de tannin, précision et fraicheur.     

Cette soirée sera aussi l’occasion de découvrir le nouveau Domaine de la Chapelle Saint Mathieu à Aniane (Languedoc), géré par sa sœur Jeanne et son beau-frère Xavier Jaoul à travers 2 cuvées : Jourde blanc 2020 et Grande Cuvée rouge 2019 en magnum.

Jean-Emmanuel nous convie ensuite à un voyage marquant à travers le temps sur Collioure et Banyuls. En blanc, c’est le Grenache Gris qui est roi : un cépage oublié, qui a du caractère, un profil tendu et minéral. Barlande 2019 est un vin tonique, profond, salin issu d’une vigne en altitude (400m) complantée de 1936. Toujours sur Collioure, Argile 2008 en magnum s’avère iodé et pur.

En rouge, Collioure Oriental 2016 (90% Grenache) affiche un velours de soie, beaucoup de style derrière la puissance épicée. Barlande 2013 en magnum affiche une forte proportion de Carignan, avec une finesse évoquant presque la Bourgogne. Montagne 2012, aux très vieilles vignes (90 à 140 ans) est plus concentré avec ses Mourvèdres, mais la patine du temps a fait son œuvre. En dominante Syrah, Coume Pascole 2002 (cuvée remplacée depuis 2005 par « Côté Mer »), a de la tenue, une vraie subtilité. Suivra la cuvée Pedro Soler rancio sec 20 ans d'âge.

Le dîner se conclura par 2 vins doux naturels emblématiques, vieillis dans un milieu réducteur - à l’abri de l’air - pour préserver l’identité du terroir. Banyuls rimage Léon Parcé 2014 (90% Grenache Noir) aux fruits noirs élégants. Puis le pulpeux Banyuls rimage Thérèse Reig 2006 en magnum, un hommage à l’arrière-arrière grand-mère de Jean-Emmanuel, qui a incarné jusqu’à son décès à 99 ans l’âme des vins de la famille.

La Bouitte a organisé des soirées avec les Châteaux suivants

  • 2012 : Alain Raynaud (Colgin, Clos l’Eglise, Haut Bergey, Pressac…)
  • 2013 : Jean-Michel Deiss, Louis Jadot, Louis Magnin, Perrier-Jouët, Mouton Rothschild, Yquem
  • 2014 : Beaucastel, Clos de Tart, Didier Dagueneau, Françoise Bédel, Pichon Longueville Baron, Suduiraut, Les Mille Vignes, Cos d’Estournel
  • 2015 : Jean-Louis Chave, Zind-Humbrecht, Romanée Conti, Dominique Belluard, Bouscaut, La Conseillante, Climens, Anne-Françoise Gros, Cheval Blanc, Yquem
  • 2016 : Gonet Médeville, Gilette, Peyre Rose, Clos de l’Arlot, Quinta do Noval, Tempier, Delamotte, Salon, Smith Haut Lafitte, Alphonse Mellot, Guigal
  • 2017 : Antinori, Weinbach, La Solitude, Ferret, Ch. des Jacques, Jean-Claude Masson, Aydie, Cauhapé, Trimbach, Pichon Longueville Baron, Disznoko, La Conseillante, Figeac
  • 2018 : Vega Sicilia, Krug, Roches Neuves, Clos Saint Jean, Clos des Lambrays, Bonneau du Martray, Troplong Mondot, Le Clos Saint Vincent, François Villard, Christophe Roumier
  • 2019 : Jean-Michel et Mathieu Deiss, Abbatucci, Emmanuel Reynaud (Rayas), Haut Brion et Mission Haut Brion, Pibarnon, Mumm, Ardoisières, Gauby
  • 2020 : Lafite Rothschild, Clos du Mont Olivet, Philipponnat, Joseph Drouhin, Agrapart, Bachelards 
  • 2021 : Trévallon, Fargues, Figeac, Palmer, Grivot, Lanson.